Sheilla LACLUSSE

Vit et travaille à Cast, Finistère

Sheilla LACLUSSE
Gravure lino sur papier motifs indiens, 2016, série  

«  La créolisation du monde est irréversible … c'est un métissage d'arts et de langages qui produit de l'inattendu. » 
Edouart Glissant

J'élabore, depuis plusieurs années un travail pictural qui traite de peau, de la chair. La matière et le traitement de mes peintures s'identifient aux surfaces de l'épiderme. La peau réconcilie les contraires. Il est question d'identité, celle du métissage. De la surface quelques fois abstraite, un glissement s'effectue le portait, la photo d'identité.

Avec le dessin et la gravure, je constitue une galerie de portraits qui me projettent dans le monde et les cultures sans contraintes d'itinéraires.

Les autoportraits jouent sur l'usurpation d'identités à partir de mes origines caribéennes un parcours s'articule autour du métissage, de la créolisation, de la liberté du voyage et de l'échange.

Les portraits photographiques utilisent la transparence le dessus dessous et vice versa ou se superpose, des tissus, des dentelles, la feuille d'or, des motifs décoratifs en quelque sorte, l' élaboration d'une nouvelle enveloppe sur la peau, le visage. Peau et textile sur plexiglass ou sur plaques de verre.

Sheilla LACLUSSE
Portraits, série, 40 x 30 cm,  2017


Sheilla LACLUSSE
sans titre, 2016, 19 x 30 cm

Sheilla LACLUSSE
Impression tarlatane, 50 x 65 cm