Nathalie PETIT




A partir d'un vocabulaire de formes issues de l'environnement domestique, de l'architecture et de références à l'Histoire de l'Art et du Design, Nathalie Petit questionne les rapports et glissements entre art et artisanat, habitat et habitant, lieu et espace, fonctionnalité et poétique.
Elle explore les sphères où nous vivons, que nous construisons à travers notamment leurs processus de fabrication ou leurs codes graphiques en procédant à des rapprochements et des détournements pouvant être déconcertants, sensibles ou burlesques.
Mêlant parfois intérieur et extérieur sur une même vue, se jouant des codes mis en place en architecture, elle met ainsi en avant la qualité plastique et sensible du dessin technique initialement conçu dans un soucis de communication autour de la réalisation de projet pour les différents corps de métier.
Ou poussant à l'extrême la fonction décorative du mobilier à travers son accumulation et sa disparition dans le motif. Ces éléments de mobiliers peuvent alors évoquer l'état psychique des habitants du lieu, ils sont emprunts de l'atmosphère dans laquelle ils sont plongés et seraient une forme de révélation sur le papier de l'habitant, comme les décors du cinéma expressionniste allemand qui évoquent une atmosphère ou l'état d'esprit d'un personnage.
Les citations et références sont nombreuses et hétéroclites : colonne grecque, Bauhaus, mouvements picturaux. Nathalie Petit pioche allègrement dans l'histoire de l'architecture, du mobilier, du design et de la peinture et effectue des assemblages pouvant rendre hommage ou remettre en avant la longue histoire de la création.